Humeur du jour

Appelez-moi "maman" ;) 



Appelez-moi "madame" ;)



J'veux du soleil !

25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 16:14

Mardi 4 octobre (légèrement nuageux / pluie / nuages)

La matinée est un peu nuageuse, mais le soleil cogne quand même, lorsqu'il n'est pas caché.
On part à Hellbourg d'où nous avons un joli point de vue sur le cirque de Salazie. C'est très escarpé.

 




 

Nous allons visiter la maison Folio. La dame qui nous accueille a un joli accent très couleur locale. On découvre plein de plantes : le mauve et blanc, une autre qui coupe comme un rasoir, des passiflores, d'autres qui sentent bon la citronnelle, une autre qui grille les neurones quand on la fume, une autre qui a le goût de pomme verte, la "marie couche-toi là" qui se referme sur elle-même quand on l'effleure, le sabot de vénus, la queue de poisson... Tout est très joli !

 






 

Ensuite, petites explications sur le bambou et quelques ustensiles plutôt vieux, notamment la sorbetière : les esclaves marrons ramenaient la neige depuis le Piton des neiges ! Un truc de fou !
On découvre ensuite des fruits et légumes divers, dont le chouchou que nous avons déjà eu l'occasion de goûter en gratin et en tarte, et aussi le curcuma qui permet de guérir les plaies.
Petit tour dans la maison où notre guide nous explique que les riches étaient installés autour de la Réunion, et les pauvres, créoles, se sont installés plus au centre, dans les hauts. Elle nous parle du monument aux morts, témoin du passage de militaires par le village.
La visite s'achève.

Nous cherchons l'office de tourisme. Ca ne sera pas sans mal puisque ça n'est pas indiqué. Décidemment, il n'y a pas beaucoup de panneaux directionnels, sur cette île ! Enfin, cela nous aura permis de trouver les toilettes. Seul petit hic, la lumière ne fonctionne plus, et la porte monte bien tout en haut et descend bien tout en bas... ne permettant pas à la lumière extérieure de rentrer... Soit !

Nous nous dirigeons vers le cimetière paysager. Quelle gaieté, toutes ces fleurs !

 


 

Ensuite, nous nous décidons à aller voir les anciens thermes. Il commence à pleuvoir. Et ça descend sec ! C'est qu'il va falloir remonter !!! Mais c'est joli et ça vaut le coup d'oeil.

Nous quittons Hellbourg en direction de Salazie pour voir le voile de la mariée, et repasser sous le pisse en l'air : une cascade qui tombe sur la route... de plus haut... mais d'on ne sait pas trop où !

 


 

Allez hop, vers St André. Et encore une fois, pas un panneau directionnel, comme beaucoup d'autres villes traversées jusqu'alors. C'est un vrai merdier ! Les villes sont pleines de ralentisseurs, mais on ne sait pas où on va. Pfffffffff ! On finit, avec un gros coup de bol, par trouver une boulangerie pour acheter de quoi manger, et par trouver un panneau "vanille roulof", où nous souhaitons aller.

Il s'agit d'une exploitation de vanille. La dame qui nous accueille travaille ici. C'est elle qui tient l'exploitation avec son mari et son père. C'est un boulot de titan ! Chaque fleur est fécondée manuellement, le jour de l'ouverture des fleurs. S'ensuit toute une série de manutentions pour les gousses. Cuisson pendant 3 minutes à 65°C. Séchage pendant 15 jours au soleil... puis un mois à l'ombre... Ensuite, nettoyage à 100°C. Et de nouveau séchage ! Et on finit par faire de petits fagots qu'on laissera dans des caisses en bois. Notre guide nous explique que chaque gousse est manipulée unitairement une quinzaine de fois.

 



 

Ensuite direction Takamaka. La route est sinueuse, étroite, bordée de hauts fossés. Mais nous sommes seuls. Et pour cause, nous arrivons dans un brouillard super épais et la visibilité est nulle. 30 minutes de galère en voiture pour ça ! Je suis bidonnée ! Finalement, la brume se dégage un peu et nous distinguons quelques cascades, et les reliefs... ainsi qu'une grosse araignée.

 





Retour près de la côte. On passe par St Benoît. Toujours pas de panneau... des flèches directionnelles improbables... une route sur deux voies avec la voie de gauche qui se termine par un cédez-le-passage... sur la voie de droite...
On finit tant bien que mal à s'extirper de la ville !

Allez hop, à Ste Anne. Il paraît que la façade de l'église est superbe. Nous n'en saurons rien, elle est recouverte d'échafaudage ! Alors on continue notre route. Nous faisons une petite halte entre Ste Anne et Ste Rose, à l'ancien pont suspendu. C'est un bel ouvrage !

 



Nous arrivons à l'hôtel à la nuit tombée ! Ouf !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fiftywan 25/10/2011 22:47


Mais, euh... vous aviez pas le GPS avec la voiture? En même temps, se perdre en voyage pendant la lune de miel, rien de tel pour voir si t'as bien fait de signer ou pas :D


Titia 26/10/2011 20:03



Ben non, pas de GPS. Juste une pauvre carte touristique qui indique seulement les grands axes.


Mais ouais, on s'est perdu, on s'est parfois un peu pris la tête, mais on s'est quand même aussi marré ! Ca va, j'ai bien fait de signer :)



Flo-Avril 25/10/2011 22:04


Très joli reportage Titia
Dommage que l'on ait pas vu la fécondation manuelle des fleurs
Gros bisous, Flo


Titia 26/10/2011 20:02



Ben... j'sais même pas si elle met 1/2 seconde pour faire ça ! Ca a été trop vite : je n'ai pas eu le temps de filmer ^^ !