Humeur du jour

Appelez-moi "maman" ;) 



Appelez-moi "madame" ;)



J'veux du soleil !

26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 23:00
Comme je vous l'ai expliqué dans mon article d'hier, je suis allée voir le film des Simpson. Nous y sommes allés à 4, entre amis. Une demi-heure avant le début de la séance, nous sommes devant le cinéma. Et là, surprise : la file d'attente sort jusqu'au dehors. Wouah ! D'habitude, le soir en semaine, il n'y a jamais grand monde, surtout pour une séance à 22h. Finalement, il reste pas mal de places, mais la salle se remplira assez vite. Et là, que vois-je ? Une salle pleine de jeunes de 15 à 20 ans, tous coiffés et habillés style "Tokyo Hotel", avec leur pantalon à moitié des fesses, avec le caleçon qui dépasse, obligés de retenir leur pantalon pour ne pas qu'il tombe pendant qu'ils marchent ! Mais qu'est-ce que c'est que cette mode ridicule ! Rah là là ! La nouvelle génération ne se rend même pas compte que ça n'est pas pratique ! Parce que bon, joli, pas joli, c'est subjectif : chacun son style. Mais l'obligation de retenir son pantalon pour ne pas qu'il se retrouve aux chevilles, très clairement, ça n'est pas pratique ! Je ne comprends pas bien l'intérêt de cette tenue ! Enfin bref... Et puis non, mais ils n'étaient même pas nés quand a été créée la série ! Non, mais qui sont tous ces gens ? En plus, au départ, ils étaient un poil bruyants. Ils ont applaudi de temps en temps. Mais dans l'ensemble, ils ont été plutôt calmes dès que le film a commencé. 

Le film, justement, parlons-en. Alors il est hors de question que je vous raconte l'histoire ou même certains des gags, je ne veux gâcher le plaisir de personne. Sachez que c'est du grand Simpson, je ne m'attendais pas à moins de la part de ce film. Il y a de bons gags, des références à des films et dessins animés connus. Je crois que j'aurais plus apprécié encore si je n'avais pas vu autant d'extraits puisqu'au final, j'avais déjà vu pas mal de gags. Mais finalement, on se marre bien. 

Je vous le conseille, donc !
Repost 0
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 23:00
Pour ceux qui connaissent cette interjection (j'ai hésité entre les termes "interjection" et "onomatopée" mais finalement, j'ai lu qu'une onomatopée était une sorte d'interjection... Voilà, c'était la minute culturelle du blog ^^ ! En deux ans d'existence, il était temps que ça arrive !)... donc, je disais que ceux qui connaissaient cette interjection se doutaient que j'allais parler des Simpsons ! 

Au moment où j'écris cet article, je ne suis pas encore allée voir le film qui est sorti en salles aujourd'hui (nous sommes le mercredi 25 juillet et il est 19h13 ; j'aime être précise !). Depuis quelques jours, j'ai la chanson suivante dans la tête : "Spider-cochon, spider-cochon, il peut marcher au plafond, est-ce qu'il peut faire une toile, bien sûr que non c'est un cochon, prends garde, spider-cochon est là". C'est une merveilleuse chanson, sur l'air de la chanson de "spiderman", chantée par Homer, dans le fameux film des Simpsons.

Pourquoi est-ce que je vous parle de ce film ? Eh bien, je compte aller le voir ce soir... Bon, alors par contre, je n'ai pas réservé de place et je pense que ça va être blindé. Je vais m'y pointer une demi-heure en avance... et je compte sur le fait que ce sont les vacances pour espérer avoir une place ! On verra bien !

Vous pensez aller le voir ? Y êtes-vous allé ? Connaissez-vous au moins les Simpsons ^^ ?
Repost 0
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 23:00
Désolée pour ce titre étrange, c'est en fait le titre d'un des tomes des "Formidables aventures sans Lapinot", de Lewis Trondheim. Et comme je voulais parler des bizarreries de l'ordinateur de bord de Madame 206, j'ai pensé à cette BD... Voili voilou ! 

Donc, parlons du merveilleux ordinateur de bord de Madame 206. Il m'indique un certain nombre d'informations : le nombre de kilomètres que je suis supposée faire jusqu'au prochain plein d'essence, le nombre de kilomètres effectués depuis la dernière remise à zéro, la consommation moyenne, la consommation en temps réelle (vous n'imaginez même pas comment je flippe quand je vois le nombre exploser quand je démarre en montée ^^ !) et la vitesse moyenne (au jour d'aujourd'hui, 46km/h de moyenne, sachant que ce sont les vacances et que la circulation est vraiment fluide en région parisienne à côté de d'habitude). 

Bon, alors je pense qu'un certain nombre d'informations sont très théoriques. Par exemple, ma consommation moyenne réelle est légèrement supérieure à la consommation moyenne calculée, d'un demi litre aux 100 kilomètres. 

Et l'autre jour, je zieutais le nombre de kilomètres restants avant le prochain plein. J'étais sur le parking du bureau. Il m'indique que je pouvais encore faire 119kms. Je pars, et je rentre chez moi. Je parcours donc 12 kilomètres. Pendant le trajet, le nombre augmente et diminue en fonction de la consommation instantanée. Quand je fais beaucoup de ville, la consommation augmente, le nombre de kilomètres restants diminue... Et au contraire, sur autoroute, même si je roule assez vite, comme la vitesse est constante, la consommation diminue, et le nombre de kilomètres restants augmente. Résultat, quand je suis arrivée chez moi après 12kms parcourus, il me restait soi-disant 121kms à faire, soient deux de plus qu'avant ! Excellent, non ?

Et ce soir, j'ai mis 46 litres de carburant. Il m'en restait donc quatre litres... Et mon ordinateur de bord m'indiquait que je pouvais théoriquement faire 80kms... Et vu que je consomme 7,5l /100km, si j'arrive à en faire 50 sans tomber en rade, c'est déjà pas si mal ! 

Verdict : il vaut mieux que je me fie à la jauge, au voyant, au bip de voyant faible, et au message indiquant le niveau faible de carburant, plutôt qu'à l'ordinateur de bord qui tente de m'aider mais qui me ment ! Oui, les ordinateurs mentent ! Méfiez-vous !
Repost 0
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 23:00
Comme promis, voici la suite de ma visite des catacombes de Paris

Les catacombes sont en fait une ancienne carrière de calcaire qui a permis de construire un certain nombre des grands bâtiments de Paris... Euh... pas la Tour Eiffel, hein... Elle est en métal, elle, pas en pierre ! Et puis, un beau jour, ils ont décidé (je n'ai pas bien compris pourquoi) d'y mettre les morts. En fait, il fut un temps où certaines maisons en surface s'éboulaient à cause du sol fragilisé. Y mettre des ossements serait-il un moyen de solidifier tout ça ? Et donc, ils ont récupéré un certain nombre d'ossements des cimetières alentours, ils les ont empilé, aligné, et paf, les catacombes sont nées. C'est toujours émouvant, une naissance ^^ ! Alors parait-il qu'il y aurait certains personnages célèbres comme Robespierre mais euh... comment dire... je ne l'ai pas vraiment reconnu... 

Il y a des coins des catacombes qui seraient presque jolis, en terme d'architecture. 

Mais bon, ça ne dure pas, et on revient vite à la réalité de la chose : nous ne sommes pas dans une église romaine, mais bien dans des catacombes : 

"Arrête, c'est ici l'empire de la mort". Voici la petite phrase fort sympathique qui marque l'entrée de l'ossuaire. Et une fois qu'on est dedans, ça y est, on est entouré de squelettes.
La balade se déroule donc dans cette ambiance assez morbide. Ils ont fait des tentatives de décoration avec les os, mais ça reste tout de même un gros amas de crânes et de tibias ! Ce qui est assez étrange, c'est que le tout a une forme convexe et on a vraiment l'impression que ça ne demande qu'à s'ébouler sur le chemin. Mais non, ça a l'air bien empilé ! 

Plus loin, on retrouve une jolie architecture et même ce qu'ils appellent "une cloche", un creux dans la roche de 11m de haut... Ah ouais euh... pas de photo de cette cloche car... photo floue ^^ !

Au bout d'une bonne heure, nous montons les 83 marches qui nous séparent de la surface chaude et vivante de Paris. 

Verdict : c'est pas vraiment le genre de balades qu'on fait en amoureux, mais ça vaut le coup. L'ambiance est assez étonnante... On marche dans une tombe, finalement. Ca n'est pas forcément du goût de tout le monde, par contre. Ames sensibles, s'abstenir ! Surtout si vous êtes claustrophobe !
Repost 0
22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 23:00
Dimanche matin, nous avons décidé de visiter les catacombes. Cela faisait un moment que je voulais y aller, et ça y est. Départ à 10h20 de l'appartement pour une arrivée à l'arrêt Denfert-Rochereau un peu après 11h. Les catacombes sont juste en face de l'arrêt de métro... en tout cas, juste en face de la sortie que nous avons choisie. Notre petit groupe de trois est plus que motivé pour affronter les catacombes de Paris ! Il n'y a pas trop de monde et c'est assez appréciable. Il ne fait pas trop chaud, il ne pleut pas, mais c'est toujours pénible d'attendre bêtement dans une file d'attente !

Les tarifs sont abordables. Le plein tarif est de 7€, mais pour les jeunes de moins de 26 ans, c'est demi-tarif ! Ca ne m'aurait donc coûté que 3€50. 

Et voilà, c'est parti avec 130 marches à descendre. 

Premier constat : on se pèle ! Il me faut mettre une veste. J'ai le bout du nez tout froid. En plus, c'est légèrement humide. Par endroit, il y a même des débuts de stalactite, ce qui, en plein centre de Paris, est assez étonnant ! Mais nous sommes largement enfoncés sous la terre. Nous sommes au-dessous des lignes de métro et également au-dessous du réseau des égoûts. Bienvenue au centre de la terre ! Ouais non, c'est pas à ce point non plus !

Bon, alors pardonnez-moi pour les photos qui vont suivre : le flash n'était pas autorisé (pour préserver le site, ce que je comprends tout à fait) et mon appareil photo n'est pas vraiment adapté au manque de lumière. Je suis obligée de rester immobile plusieurs secondes sans bouger, et parfois, le simple fait de respirer et paf, la photo est floue. Mais bon, je vous ai choisi les meilleures. N'oubliez pas de cliquer dessus pour les voir apparaître en plus grand !

Les 130 marches descendues, nous atterrissons dans un grand couloir étroit, pas très haut, et plutôt sombre. 

Mmmmmm... C'est glauque. Il ne manquerait plus que l'on entende un vieux murmure et qu'une main sorte du sol, et là, ça serait le pompon ! En plus, on marche sur des petits gravillons qui crissent sous les pieds. Je suis persuadée que si vous marchions directement sur des bouts d'os qui casseraient sous nos pieds, ça ferait le même bruit. L'ambiance est super !

Allez, vous aimeriez bien en savoir plus, hein ? Et bien ça sera pour demain ! Hé hé !
Repost 0