Humeur du jour

Appelez-moi "maman" ;) 



Appelez-moi "madame" ;)



J'veux du soleil !

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 14:41

Dimanche 20 mai, 20h30, mon mari et moi sommes installés devant France 2 qui diffuse "Un prophète". Je ressens une douleur diffuse dans le bas du ventre. Ca dure une trentaine de secondes, puis ça passe. Le film suit son cours. Moins d'un quart d'heure plus tard, rebelote. Et ainsi de suite toutes les 10-12 minutes. Vers 22h, alors qu’une nouvelle fois la douleur se fait ressentir plus forte qu’avant, j’inspire profondément, et expire doucement. Mon mari me demande si tout va bien. Je lui explique alors que j’ai des contractions régulières depuis une heure et demie. Toutes les 10 minutes, une douleur, chaque fois plus intense, me prend tout le bas du ventre.

23h15. Le film se termine. Je décide de prendre un bain. Ca arrêtera la douleur s’il s’agit d’un faux travail. Je vais barboter pendant près d’une heure, mais les contractions se rapprochent et s’intensifient.

Minuit. Ca y est, nous sommes le 21 mai. C’est aujourd’hui le jour de nos noces de coton. Et c’est également aujourd’hui que notre fils a décidé de nous rencontrer… à six jours du terme, il était temps ! Je sors de mon bain, m’habille, m’attache les cheveux. Je m’active un peu entre chaque contraction. En revanche, dès qu’une contraction se fait ressentir, je ne peux plus bouger et ne peux plus dire un mot. Je ne peux que respirer profondément et me concentrer sur ma douleur. C’est marrant, tout le long de ma grossesse, la seule chose qui me tracassait un peu, c’était de savoir reconnaître une contraction. Bon et bien, c’est facile : ça fait super mal, ça empêche de bouger, de marcher, de parler. Et c’est étonnant… on sent la douleur venir, doucement, ce qui permet d’anticiper un peu le moment où ça fait vraiment mal. Ensuite, étrangement, alors que ça fait encore super mal, dès que le pic de douleur est passé et que la contraction commence à s’atténuer, on est de suite soulagé… alors que la contraction dure encore une bonne dizaine de secondes.

 

Le temps passe. Je profite du court délai entre chaque contraction pour mettre les 2-3 bricoles qui manquent dans ma valise, pour mettre quelques plats au congélateur…

 

Je finis par m’allonger devant la télé, le temps que mon mari continue à se préparer doucement. A ce stade, j’ignore complètement ce que je suis en train de regarder. Les contractions sont de plus en plus douloureuses et de plus en plus rapprochées… à peu près toutes les cinq minutes.

 

2h30. Je demande à mon mari de charger la voiture. J’ai vraiment mal, on va partir à la maternité. Je profite du calme entre les contractions pour demander à mon mari de vite prendre les ronds-points, les dos d’âne ou les bouches d’égout. En revanche, pendant les contractions, il fait attention : je sens les moindres irrégularités du bitume.

Nous arrivons enfin. A 3h, on m’ausculte : je suis dilatée à 3cm. Youpi ! Ca avance, mes contractions sont efficaces. Un rapide calcul me fait penser que nous devrions rencontrer notre petit bonhomme en fin de matinée… puisqu’on compte environ 1cm par heure, jusqu’à la dilatation complète de 10cm.

 

On m’installe en salle d’accouchement. Je me change, je mets des petits chaussons pour ne pas avoir froid aux pieds, on m’installe une perfusion. L’anesthésiste vient me poser la péridurale. On ressent comme un petit pincement… mais c’est ridicule à côté de la douleur d’une contraction. A peine la péridurale posée que je suis soulagée.

 

4h. J’ai des frissons comme jamais, alors qu’il fait plutôt très chaud dans cette pièce. Malgré l’appareil qui me prend la tension toutes les 10 ou 15 minutes, et malgré les bip du monitoring, je m’assoupis doucement.

 

5h, je crois que je suis à 6cm de dilatation.

 

6h30. La sage-femme m’annonce que la dilatation est complète et qu’elle va appeler mon docteur pour l’accouchement.

 

7h, mon docteur est là. On s’installe. Première contraction, je pousse de toutes mes forces. Il me dit que le bébé n’a pas bougé d’1mm et que je ne pousse pas bien. Zut… je ne vois pas bien comment pousser mieux. Deuxième contraction, je pousse en y mettant toute ma hargne. Là, il comprend finalement que je pousse très bien, mais que notre petit bonhomme a une tête toute ronde et qu’il va falloir l’aider à passer. Spatules, épisio interne… je passe les détails aux âmes sensibles…

 

7h11, on me pose mon fils sur le ventre. C’est le plus beau moment de ma vie ! Ce petit bonhomme tout chaud, avec des petits yeux écarquillés, qui gigote doucement contre moi, c’est un régal.

 

Nous nous sommes donc offerts, mon mari et moi, un cadeau inestimable pour notre premier anniversaire de mariage : Titouan, 3kg340 pour 52cm.

Repost 0
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 19:31
Aujourd'hui, j'ai eu un fou-rire... ou plutôt des fous-rires.

Comme je vous l'ai expliqué hier, nous avons fait installer la climatisation dans une de nos salles, au bureau. Et donc, en sortant de là, j'ai dû en parler aux collègues en leur disant qu'il faudrait installer des écharpes et des mitaines (c'est mieux que des moufles, pour taper au clavier ^^) à l'entrée de la salle car c'est à la limite du supportable. Et un collègue a alors commencé à parler d'un manteau qu'il avait acheté à une brocante. Il s'agit d'un manteau en poil de chèvre... de Bolivie... ou du Pérou... enfin de par là-bas (ouais, ouais, ça manque de précision, je l'admets !). Il nous explique que ça n'a rien à voir avec nos biquettes à poil ras et dru et âpre. Non, là, les poils sont blancs, enfin blanc cassé, et assez longs. Peut-être 5 cm, largement. Et d'après sa description, on comprend qu'il s'agit plutôt d'un manteau de femme... ce qu'il nous confirme. 

Et ce matin, il nous a ramené ledit manteau. Il a commencé par l'essayer. J'étais bidonnée ! Il ne manquait plus que les talons hauts et il était paré pour aller au Bois de Boulogne le samedi soir (euh, pour ceux qui ne connaîtraient pas l'endroit... mais y'en a-t-il qui ignorent cela ? ... on trouve là-bas, le soir, des gentes dames... voire des messieurs déguisés en femme, d'ailleurs... qui vendent leurs charmes et leur chair... Pas mal comme description, non ^^ ?). Il a voulu me le faire essayer. Mais il ne m'allait pas : il n'est pas à ma taille. A lui, il lui va comme un gant !

Un peu plus tard, un collègue est arrivé. On lui a fait essayer le manteau. Très chic ^^ ! Ridicule !

Et dans l'après-midi, mon collègue nous a refait un défilé avec son manteau. Et de nouveau, j'étais pliée. J'en pleurais tellement je riais. Ah non, vraiment, j'adore ! C'est un manteau typiquement féminin mais alors il lui va vraiment trop bien. Excellent !

Et bien je vais vous dire une chose : ça fait un bien fou de se marrer comme ça de temps en temps !
...
Il a laissé le manteau au bureau... On va ptet refaire un défilé demain pour se détendre ^^ !

Vous vous détendez comment, vous, au boulot ?
Repost 0
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 20:00
Certains hommes n'offrent jamais de fleurs à leur chère et tendre. D'autres leur font parvenir des bouquets toutes les semaines. Je n'aime ni l'une ni l'autre de ces habitudes. J'aime les fleurs (même si je les fais crever en un rien de temps ^^) et j'apprécie avoir un joli bouquet sur ma table quand je rentre chez moi. En même temps, je n'aime pas trop qu'on m'en offre chaque semaine, régulièrement, comme si c'était une pure habitude. "Le lundi, c'est ravioli ! Et le samedi, c'est bouquet de fleurs". Je trouve que ça manque de spontaneité. Une femme a besoin d'être surprise. Je n'ai pas besoin d'un bouquet de roses rouges chaque semaine. Mais j'apprécie qu'on m'offre une petite marguerite fraîchement cueillie dans le champ d'à côté, comme ça, de temps en temps. Ca montre qu'on pense à moi... Ca fait plaisir.

L'autre jour, dans un grand bac à fleurs, il y avait plein de boutons d'iris. Mais une fleur était en avance. Elle était la seule, fleurie, juste éclose, trop pressée de voir le soleil, sans doute.

Alors voilà, que vous soyez un homme ou une femme, je vous offre donc cet iris, qui porte un message de bonheur et d'espoir.


Passez une agréable journée !
Repost 0
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 20:37
Il y a des périodes de la vie où tout va mal, où l'on n'a pas le moral... et c'était le cas encore récemment. Et puis il y a des jours où tout semble aller mieux.

Vendredi, après une semaine de travail éprouvante, je me suis aperçue que j'avais quand même pas mal avancé et qu'on allait peut-être pouvoir respecter les délais. Et puis, j'ai passé mon entretien annuel (ouais, on passe ça au milieu du mois d'avril, nous ! C'est pas banal ^^ !) et ma foi, ça s'est plutôt pas mal passé ! Je suis bien contente !

Et ce matin, samedi, à 10h, j'ai signé un bail pour louer un nouvel appart. Je ne vais donc plus habiter à Versailles. Enfin, ça n'est qu'à 9kms d'où je suis actuellement ! Je ne m'éloigne pas trop... Je vais donc avoir un nouveau chez moi, pour moi toute seule. Une nouvelle vie commence ! Une page se tourne et une nouvelle, bien blanche, vient d'apparaître. Je n'ai plus qu'à la remplir en y mettant de jolies choses... De la joie, du rire, de l'amour...

Et vous savez ce qui est fou dans cet appartement : il y a un parking !!! Youhou ! Je ne vais plus passer des plombes à tourner dans la ville pour trouver où me garer. Ca paraît bête, mais mis bout à bout, dans la semaine, ça va peut-être me faire gagner une heure à une heure et demi ! Vous imaginez tout ce que je peux faire en une heure et demi ? Je peux lire trois chapitres de Harry Potter ! Je peux préparer et faire cuire un gâteau au chocolat ! Je peux écrire plusieurs articles ! Ca va me changer la vie, tout ça !

Et puis aujourd'hui, j'ai passé un très bon après-midi. Je suis notamment allée voir Horton au cinéma. Bon, c'est rigolo, mais ça vaut pas un "Shrek" ou un "L"age de glace" qui ont un humour beaucoup plus adulte. Mais ça détend. Il est quand même plutôt sympa. Et j'ai enchaîné avec quelques heures assise au soleil, dans un parc calme... Tout pour plaire ! Non, vraiment, une très bonne journée.

Du coup, ce soir, je suis plutôt de bonne humeur et j'ai l'impression que la vie est plutôt belle. Oh et... le "ou presque" de mon titre d'article, c'est juste qu'accessoirement, j'ai reçu un courrier des impôts pour payer le deuxième tiers prévisionnel. C'est la p'tite touche d'ombre sur le tableau. Mais... j'ai pas à me plaindre, ils savent désormais écrire correctement mon prénom !
Repost 0
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 21:04
Ce soir, le ciel ressemblait étrangement à mon humeur de ce soir. Ce soir, j'ai du chagrin... mais en même temps, un petit quelque chose au fond de mon coeur me rappelle que la vie contine, qu'elle est belle, même s'il y a parfois quelques périodes délicates... Un mélange de joie et de mélancolie.

Et le ciel était pareil, pluvieux et ensoleillé (pour voir l'image en grand, faut cliquer dessus !).

Ca ne se voit pas très bien, mais il y avait deux arcs en ciel, le second, comme toujours, est beaucoup plus pâle. Le ciel sombre... mais ces couleurs gaies... C'était tout à fait mon état d'esprit.

Je profite de cet article pour vous faire profiter des trésors que je vois de temps en temps, le soir.

Ce soir là, le temps était changeant. Et à la nuit tombée, le ciel commençait à se dégager pour laisser place à une nuit claire et fraîche.

Et je finis sur une note positive : "rouge le soir, signe d'espoir".


Bon dimanche.
Repost 0